Comment savoir s’il faut ramoner sa cheminée ? 

ramonage de cheminée 0

Le ramonage est nécessaire pour disposer d’une cheminée propre et bien fonctionnelle. Comme prévu par la loi, il doit se faire de manière périodique. Mais compte de plusieurs facteurs, il peut se réaliser en dehors du cade périodique prévu par la loi. Pour donc savoir s’il faut ramoner sa cheminée, il suffit de se fier à certains signes annonciateurs que nous vous invitons à découvrir dans cet article.  

Qu’est-ce que le ramonage d’une cheminée ? 

L’utilisation de combustible tel que le charbon, le bois ou encore le mazout laisse des dépôts de suie et de goudron dans la cheminée. Arrivée à un certain niveau, ces dépôts peuvent prendre feu, c’est pourquoi on a recours au ramonage dont le but est de les évacuer. 

Un ramonage peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur. Par l’intérieur, il s’effectue avec une sorte de brosse métallique ou conçue à partir de matière synthétique qu’on fixe à une perche. Par l’extérieur, le ramonage se fait avec un hérisson fixé à un câble. Au bout de celui-ci se trouve un poids. L’opération se déroule du haut de la cheminée vers le bas contrairement au ramonage par l’intérieur comme vous pouvez le découvrir sur le www.ramonage-flemal.be/ 

C’est donc le mouvement du hérisson dans un va-et-vient qui permet de débarrasser les parois de la cheminée des différents dépôts. L’expert élimine les déchets et contrôle le conduit pour s’assurer que tout est normal. 

Quels sont les signes qui montrent qu’il faut ramoner sa cheminée ? 

les signes qui montrent qu’il faut ramoner sa cheminée

Plusieurs signes permettent de savoir s’il faut ou non ramoner sa cheminée. Ces signes sont révélateurs d’un conduit de cheminée obstrué qui demande l’intervention d’un professionnel de ramonage. Il s’agit en premier lieu d’une forte odeur de suie qui se dégage lorsqu’on allume le feu. En second lieu, il y a le bruit d’un ronflement qui se répand lorsque le feu se met à prendre et que la chaleur atteint le conduit d’évacuation. 

Par ailleurs, d’autres signes montrent qu’il est temps de ramoner sa cheminée. C’est par exemple lorsque la fumée se fait persistante malgré l’utilisation de bois secs, qu’une forte température est ressentie sur le manteau de la cheminée et enfin que les étincelles refoulent vers l’intérieur. 

Quand faut-il effectuer le ramonage de la cheminée ? 

Le ramonage de la cheminée est une obligation légale imposée qui figure dans le règlement sanitaire départemental type (RSDT). Il doit s’effectuer à une fréquence donnée, en fonction de la région de résidence, mais aussi du type d’équipement de chauffage utilisé. Il est conseillé de se rapprocher de sa mairie pour prendre connaissance des obligations relatives à l’entretien des conduits de fumée. 

En règle générale, le ramonage de la cheminée doit se réaliser au moins une fois par an. Mais en tenant compte du type de chauffage et de son utilisation, on peut déterminer le moment de son entretien. Ainsi, une cheminée classique doit être ramonée deux fois par an, notamment avant et après la période de chauffe. La cheminée à poêle de bois doit également être ramonée deux fois l’an. Par contre, la poêle à granules et la chaudière doivent être ramonées une fois par an. 

Pourquoi effectuer le ramonage de sa cheminée ? 

effectuer le ramonage de sa cheminée

Le ramonage est indispensable pour l’entretien du chauffage. Il apporte une meilleure durée de vie à la cheminée et permet de l’utiliser de manière optimale. Il permet aussi de prévenir les dysfonctionnements. 

En effet, plus la cheminée est utilisée, plus la cendre et les dépôts s’accumulent dans les conduits, ce qui peut provoquer des incendies ou une intoxication au monoxyde de carbone. D’où la nécessité de l’entretenir. Par ailleurs, lorsque la cheminée est entretenue, elle génère moins de fumée et consomme aussi moins de combustible.  

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.